Pays et régions du monde où la phase épidémique du Covid s'achève ou a cessé"

33 Pays et 41 Régions ou Territoires n’ont pas déclaré de décès depuis le 6 mai : 

Chine : 30 des 31 provinces (hors Jilin), Mongolie, Cambodge, Vietnam, Nouvelle Zélande, 6 des 8 provinces Australiennes, Fidji, Papouasie, Timor, Buthan, Brunei, Seychelles, Islande, Groenland, Îles Féroé, Liechtenstein, Monaco, Gibraltar, Jordanie, Gambie, Rwanda, Ouganda, Erythrée, Namibie, Zimbabwe, Île Maurice, 5 des 13 provinces Canadiennes, Bahamas, Barbade, Bermudes, Caïman, Jamaïque, Trinidad, Aruba, Sainte Lucie, Saint Vincent, Dominique, Belize. Pour la France : Polynésie Française, Nouvelle-Calédonie, Saint Barthélémy, Saint Martin, Guyane Française et Martinique.  

 

24 Pays et 5 Régions ou Territoires ont déclaré moins de deux décès depuis le 6 mai : 

Taiwan, Thaïlande, Province chinoise du Jilin, 2 des 8 provinces Australiennes, Maldives, Sri Lanka, Ouzbékistan, Lettonie, Ile de Man, San Marin, Malte, Chypre, Albanie, Kosovo, Monténégro, Liban, Cap Vert, Togo, Bénin, Éthiopie, République Centrafricaine, Angola, Mozambique, Madagascar, Curaçao, Guyana, Paraguay. Pour la France : Réunion et Guadeloupe. 

 

Durant les trois dernières semaines (entre le 6 et le 27 mai), 57 Pays et 46 Régions ou Territoires ont donc déclaré zéro, un ou deux décès. Le nombre de pays qui voit la pandémie refluer augmente puisqu'il était de 44 il y a dix jours. 

Évolution de la mortalité du Covid-19 dans le monde

"On approche de la fin de ce voyage chaotique"

 

Nice Matin, Propos recueillis par Grégory Leclerc, 3 mai 2020

https://www.nicematin.com/sante/moins-de-5-de-la-vague-reste-a-subir-selon-ce-professeur-de-medecine-la-fin-de-la-pandemie-est-proche-504937

 

Selon le Pr. Jean-François Toussaint, ancien membre du Haut Conseil de la Santé Publique, « moins de 5% de la vague reste à subir ».

Jean-François Toussaint, 57 ans, est professeur de médecine de l’Université de Paris. Le site des Rencontres de Cannes, créées et organisées par François Laperou, publie ce samedi matin sa dernière note sur le Covid-19.

Le professeur rappelle en préambule les dernières données de Santé Publique France, qui indiquent une moyenne de 806 nouveaux cas quotidiens sur les cinq derniers jours. Pour la première fois depuis le 17 mars, le nombre de contaminations en métropole est inférieur à 1000 par jour. 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Etude critique d’une modélisation des effets du confinement sur les admissions et décès hospitaliers dus à la pandémie de Covid-19

Eric Le Bourg (1), Quentin de Larochelambert (2), Jean-François Toussaint (3)

1: Centre de Recherches sur la Cognition Animale (CRCA), Centre de Biologie Intégrative (CBI Toulouse), Université de Toulouse, CNRS, UPS, Toulouse, France, courriel : eric.le-bourg@univ-tlse3.fr

2: IRMES (Institut de Recherche bioMédicale et d’Epidémiologie du Sport) EA 7329, Université de Paris & INSEP, Paris, France, courriel : quentin.delarochelambert@insep.fr

3: Directeur de l’IRMES, Professeur de Physiologie, Université de Paris, AP-HP, France

La pandémie du Covid-19 a donné lieu au confinement de la moitié de l’humanité. Celui-ci a été décrété en France le 17 mars 2020. La validité de cette décision fait débat entre ceux qui estiment que cette mesure, malgré toutes ses conséquences néfastes, était nécessaire, et ceux qui pensent qu’on pouvait en faire l’économie. Les auteurs ne prennent pas position à ce sujet dans le cadre de la présente note et n’ont pas forcément la même opinion. Toutefois, évaluer les conséquences du confinement est d’un intérêt crucial : quel est son impact sur les hospitalisations et la mortalité liées au SARS-Cov-2 ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Covid-19 : «Il n’y a peut-être pas de deuxième vague pour ce virus»

Le Parisien - 21 Avril 2020

 En s’appuyant sur des études statistiques, le professeur Jean-François Toussaint émet l’hypothèse d’une disparition du Covid-19 dans les prochains mois. Il appelle à ne négliger aucun critère dans la politique de l’après 11-mai.

 

Photo le monde Toussaint

Pour le professeur Jean-François Toussaint, le ciblage des malades est préférable aux mesures de coninement généralisé. LP/Philippe Lavieille

Fig1(Ex3)Fig2 (Ex4)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Sortir d’un confinement aveugle

Up Magazine - 12 avril 2020 (mis à jour le 18 avril)

https://up-magazine.info/index.php/decryptages/analyses/45008-le-confinement-generalise-serait-il-une-erreur/

                 Jean-François Toussaint :Université de Paris, Médecin à Hôtel-Dieu, AP-HP, Directeur de l'IRMES, Ancien président des États Généraux de la Prévention

           Andy Marc, Chercheur en biostatistiques, IRMES

Le système de soin français montre chaque jour sa capacité à aligner ses escadres face à la tempête, à réorganiser ses unités pour passer l’œil du cyclone et, par la maîtrise de ses équipes de réanimation, sauver le maximum de ceux qui se présentent éreintés à ses portes. Aucun de ses membres n’en sort indemne. Plusieurs ne s’en sont pas relevés. Que leur soit ici rendu l’hommage que tous méritent.

Covid-19 France 19.4.20

Cliquer sur l'image pour plus d'information

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Restreindre le sport n’a pas de sens

Société - 9 avril 2020

Le professeur Toussaint invite à maintenir une activité physique régulière pour renforcer ses défenses immunitaires, alors que de nombreuses villes durcissent les règles de sortie.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Covid-19 : Qui sont les plus vulnérables ?

The conversation - 29 mars 2020

Jean-François Toussaint Directeur de l'IRMES, Médecin à l’Hôtel-Dieu, AP-HP, Université de Paris  & Guillaume Saulière Biostatisticien, Institut national du sport de l'expertise et de la performance (INSEP)

http://theconversation.com/covid-19-qui-sont-les-plus-vulnerables-134412

 

Nous comprenons maintenant l’impact de cette pandémie : nous perdrons trop tôt nos parents et grands-parents. En Chine, en France, en Italie, les sujets âgés sont les plus touchés. Le premier SRAS avait conduit l’OMS à déclarer en 2003 que sa prochaine apparition induirait « une crise de santé publique mondiale ». Or face à l’un de ses cousins, plus létal et plus vif, nous n’avons pas assez progressé pour en anticiper l’émergence.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Derrière les chiffres, le portrait du tueur se précise

Up Magazine - 25 mars 2020

https://up-magazine.info/index.php/le-vivant/sciences/40760-derriere-les-chiffres-le-portrait-du-coronavirus-tueur-se-precise/

 

La pandémie de coronavirus suscite une intense activité de la recherche dans le monde entier. Les scientifiques s’activent pour avoir une meilleure compréhension du nouveau virus et en trouver la parade. Ils sont aidés par les quantités astronomiques de données accumulées jour après jour et librement partagées par l’ensemble de la communauté scientifique. Une masse de statistiques parmi lesquelles se cachent vraisemblablement des clés de compréhension. C’est ce que s’attache à faire Jean-François Toussaint, un spécialiste en la matière, et son équipe de l’Irmes, la première à avoir démontré par l’analyse fouillée de statistiques de différentes natures, les limites de l’homme aussi bien dans son espérance de vie que dans ses performances. Leurs recherches sur les chiffres de la pandémie actuelle commencent à révéler des informations d’une importance capitale, dont certaines vont à l’encontre des certitudes et affirmations véhiculées ces jours-ci. Il a accepté de partager ses premiers résultats, encore en phase d’exploration, pour les lecteurs de UP’.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement

Survivre aux temps du Corona

Le Monde - 17 mars 2020

 https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/03/17/covid-19-nossocietes-absorbent-de-plus-en-plus-mal-ces-oscillations-puissantes_6033433_1650684.html

TRIBUNE - La pandémie met en lumière nos vulnérabilités face aux menaces oubliées, mal anticipées.
Nous savons à présent le risque : nous pourrions perdre trop tôt nos mères, pères et grands-parents. En Chine, en France, en Italie, les sujets âgés prennent les premiers coups de faux. Toutes nos réponses sanitaires visent à réduire ce risque mais elles s’inscrivent dans la continuité des crises antérieures. L’aîné des coronavirus avait conduit l’OMS à déclarer en 2003 que sa prochaine apparition induirait « une crise de santé publique mondiale ». Nous y voici. Mais nous n’avons pas assez progressé pour anticiper l’émergence de ce cousin, plus létal et plus vif

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Télécharger l'article

pdf-logo-telechargement